Le château de Francorchamps se situe dans une ancienne ferme Jésuite de 1780 reconstruite sur les ruines du vieux château en moellons qui avait été détruit par le tremblement de terre de 1755. Ce lieu fut à l’époque appelé la « fange à crouly » qui en patois local voulait dire la fagne où avait crouler quelque chose, en l’occurrence le château. 

Le château aurait abrité la Cour de justice de Francorchamps.

Dès 1780 et sa reconstruction, les moines Jésuites qui y habitaient fournissaient fruits et légumes à l’abbaye de Stavelot. En 1794, ils furent chassés par les troupes françaises lors de la révolution.

Le bâtiment devint une ferme privée séparée entre plusieurs propriétaire. En 1974, Robert et Nadine Coeckelbergs achètent une partie du bâti en mauvais état et le transforme en habitation privée.

 

ancienne_facade
historique2
historique1
Le 1er avril 1979, ils ouvrent un restaurant « Le relais du Crouly » qui propose uniquement des goûters d’antan l’après-midi. Dès 1983, une orientation gastronomique est donnée au restaurant sous la main du cordon bleu Nadine qui puise son inspiration dans les recettes belges issues des vieux grimoires.

 

A partir de 1985, débute l’aménagement de quelques chambres d’hôtels et les premiers pilotes de Formule 1 commencent à fréquenter l’établissement. Patrick Nève de Mévergnies puis Stefan Bellof sont les premières stars de l’hôtel.  Le fils de la maison Régis Coeckelbergs reprend l’établissement avec sa maman dès 1990. De gros travaux extérieurs ont lieu en 1998 avec l’aménagement d’un grand jardin, piscine, des allées en pavés anciens et un portail sécurisé.

 

En 2004, acquisition du vieux corps de logis de 1780 dans le prolongement de l’hôtel, permettant ainsi la recomposition d’une partie importante de l’ancien domaine. Rénovation de celui-ci avec la création de quelques chambres supplémentaires, d’une jolie salle de séminaire. Merveilleux feu ouvert monumental d’époque, et de vieux planchers de chêne dont celui de la salle du buffet petit déjeuner qui abritait à l’époque la salle des Jésuites. 2009 verra la création d’un espace billard et d’un salon bar consacré au circuit avec des pièces de collections uniques rassemblées depuis son enfance par Régis.

 

Printemps 2014, rénovation de l’ensemble des chambres avec une décoration dédiée 100%aux sports moteurs. En novembre 2015, Régis réussit à acquérir la dernière partie de la maison d’origine recréant ainsi l’ensemble patrimonial avec une façade de 75m de long plein sud. Il rénove le tout avec de nouvelles chambres authentiques, la création d’une salle de sport, d’une salle de réunion dans l’ancienne étable du château et réaménage la cave d’époque toute voutée avec sa source d’eau naturelle. En aout 2016, il restaure et inaugure une petite chapelle face au château, chapelle unique au monde dédiée à Saint-Christophe, protecteur des pilotes, automobilistes et cyclistes. De merveilleux vitraux contemporains représentant le Saint traversant l’eau rouge et les tracés de l’ancien et du nouveau circuit.

histoire2016_001

histoire2016_002

histoire2016_003